Historique

Courant 1928, se créent les amicales des clubs sportifs cheminots, au sein de chaque compagnie organisatrice des chemins de fer. À l’origine de ces créations, on trouve des clubs tels que « les vigilants de l’Ouest », né en 1891, pour le réseau de l’Etat ou « l’US PLM Villeneuve Saint Georges » pour la compagnie du PLM. Le 28 octobre 1928, ces clubs et amicales, réunis en Assemblée Générale, fondent l’Union Sportive des Cheminots de France (USCF) à laquelle s’affilie également l’Union Sportive Métropolitaine des Transports (USMT). À la création de la SNCF en 1937, les amicales s’adaptent aux structures des nouveaux réseaux. L’activité de l’USCF, ses amicales et ses clubs, sera essentiellement tournée vers la compétition et s’enrichira de nouvelles disciplines, en particulier les sports collectifs.

Elle participe activement à la création de l’Union Sportive Intemationale des Cheminots (USIC) en 1946 et par la suite à son développement. Disposant d’un encadrement qualifié, le nombre d’adhérents de ses clubs ne cessera d’augmenter pour dépasser les 100 000 au début des années 1980. Depuis les différentes évolutions de la SNCF (éclatement ou fermeture de grands sites ferroviaire, éloignement accru du domicile au travail...) ont mis nombre de clubs en difficulté, entraînant la perte d’adhérents cheminots, et l’ouverture de plus en plus large aux « extérieurs ».

historic part first

Malgré tout, le dynamisme de leurs dirigeants a permis de s’adapter aux exigences et évolutions de la société et de voir émerger des activités nouvelles, notamment de loisirs et de plein air. En 1986, l’USCF franchit un cap avec le transfert des activités sociales aux CE et CCE. Elle constitue l’association sportive d’entreprise de la SNCF, chargée d’organiser la pratique de ces activités dans l’entreprise par délégation du CCE. Jusqu’alors constituée de 7 amicales disposant de leurs propres statuts et d’un fonctionnement indépendant, l’USCF devient juridiquement une et indivisible, avec 4 comités géographiques décentralisés, plus l’USMT.

Si l’activité sportive de compétition reste très présente (19 challenges nationaux en 1986, 29 en 2006), la prise en compte du sport de masse pour tous devient réalité L’USCF, ses comités et ses clubs participent ainsi activement à l’organisation des manifestations des CE et CCE. Aujourd’hui, l’USCF qui regroupe plus de 200 clubs et près de 60 000 adhérents, s’implique dans toutes les formes de pratique sportive :

  • - Le sport pour tous
  • - Le sport de compétition
  • - Le sport de haut niveau
qui se décline de plus en plus au féminin